Archives du février 2010

Les supermarchés

lundi 15 février 2010

Me voici à nouveau !

Je suis très contente d’être loin de Paris pour quelques temps : ici, la vie est beaucoup plus calme. Les gens prennent le temps de faire les choses : ils ne courent pas pour prendre le métro ou le bus, ils ne font pas la queue pour aller au cinéma, ils ne remplissent pas leur caddie en deux minutes, sans regarder. Ça, c’est ce que j’aime le plus : à Colmar, je prends mon temps pour faire les courses. Comme dans toutes les villes de France, il y a des grandes surfaces et des petits supermarchés qu’on appelle aussi « supérettes ». Mais moi, je préfère aller au marché ! Mes cinq sens sont en éveil : je sens, je touche, je regarde, j’écoute et je goûte quand on me donne un petit bout de pain ou une olive… C’est vrai, c’est plus cher que dans un supermarché, mais la qualité n’a rien à voir : mordez dans un morceau de camembert du supermarché et dans un morceau de camembert fait par un petit artisan. Quelle différence, non ? Moi, j’adore ! En plus, les marchés sont toujours représentatifs d’une ville et d’une culture. En France, en général, ils ont lieu le mercredi, le samedi et le dimanche matin. Et chez vous ? Vous aussi vous aimez les marchés ?

Enfin… Je profite au maximum de ces moments de tranquillité parce que je sais que bientôt, il faudra retrouver Paris et ses supermarchés… :)

Pour les curieux :

http://www.web-provence.com/marche/galeries.htm

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/france_829/label-france_5343/les-numeros-label-france_5570/lf48-france-cheval_11207/tourisme-decouvertes_11211/france-marches-plaisir-vivre-au-quotidien_21207.html

Bonne semaine,

Aurélie

Les cigognes

vendredi 5 février 2010

Salut !

Ah ! J’adore me promener dans les rues de Colmar… Elles sont si jolies et si pittoresques. Ce sont peut-être les cigognes qui leur donnent cet air de tranquillité… Eh oui ! L’Alsace est la terre des cigognes ! Il y a des siècles, les gens du village annonçaient leur arrivée en musique ! Si vous levez les yeux, vous en verrez partout : sur les toits des maisons à colombage, sur les clochers des églises… C’est un animal important dans cette région de France. J’imagine que vous connaissez la légende des cigognes, non ? On dit souvent qu’elles amènent les bébés ! Les Alsaciens ont une autre version : il y a très longtemps, sous la cathédrale de Strasbourg, il y avait un lac où nageaient les bébés qui allaient naître. Sur ce lac, il y avait aussi un gnome qui attrapait les bébés avec un filet en or pour les donner aux cigognes. Ensuite, les cigognes les transportaient jusque chez leurs parents. C’est mignon, comme légende, vous ne trouvez pas ?

Mais la réalité est bien différente… Au cours du 20e siècle, les cigognes ont presque disparu en Alsace. Je vous explique pourquoi. Comme vous le savez, la cigogne est un oiseau migrateur : tous les hivers, elle part des zones froides et va s’installer au soleil, en général en Afrique. Pour bronzer ? Non, bien sûr ! Pour trouver à manger. Pendant leur long voyage, les cigognes se reposent sur des fils électriques et… 15 à 20% meurent par électrocution. L’autre cause importante de la disparition des cigognes est que dans les pays africains, on les chasse et on les mange ! Alors, comment les spécialistes ont pu sauver ces oiseaux ? Comme je vous l’ai dit, les cigognes migrent tous les ans. C’est un instinct chez les bébés cigognes, jusqu’à 3 ans. En prenant les œufs et en élevant les cigognes en captivité (dans un grand parc) pendant les trois premières années de leur vie, il est possible d’éliminer cet instinct. Aujourd’hui, 90% des cigognes d’Alsace vivent grâce au Parc des Cigognes ! Incroyable, non ?!

Je vous laisse. À très bientôt !

Aurélie

PS : pour ceux qui veulent en savoir plus, il suffit de cliquer sur les liens ci-dessous !

www.cigogne-loutre.com/html/cigogne.html

www.france-voyage.com/photos/cigognes-3373.htm