Archives de la catégorie « Guadeloupe »

Marie-Galante : « Terre de Blues »

jeudi 9 mai 2013

Voilà, mon séjour en Guadeloupe va bientôt prendre fin. Il est temps pour moi de partir à la découverte de nouveaux horizons. Mais avant de partir, il y a un événement que je ne dois absolument pas manquer : le festival « Terre de Blues », qui existe depuis 14 ans et qui se déroule chaque année sur l’île de Marie-Galante, que j’ai visitée dernièrement.

C’est une des manifestations majeures des Caraïbes. Ce festival se déroule toujours lors du week-end de la Pentecôte, et pour cette 14e édition, il aura lieu du vendredi 17 au lundi 20 mai. Le lundi de Pentecôte est un jour férié ici (en métropole française aussi d’ailleurs), ainsi les gens ont jusqu’au lundi pour faire la fête.

Chaque année, plus de 15 000 visiteurs se retrouvent sur la petite île de Marie-Galante, en famille ou entre amis, pour 4 jours de fête. Pendant ces 4 jours, des concerts, des spectacles, des conférences et des ateliers autour de la musique blues sont organisés. Des artistes du monde entier font le déplacement pour offrir aux amateurs de ce genre musical un week-end inoubliable !

Si vous voulez en savoir plus sur ce festival, allez voir ici :

http://www.terredeblues.com/index.php?option=com_content&view=article&id=186&Itemid=522

http://www.lesilesdeguadeloupe.com/festival-terre-de-blues/grand-bourg/tabid/2502/offreid/c2dbfc17-3aec-4011-9659-7cb3b1d481f1/detail-de-l-agenda.aspx

Ce sont les musiciens que j’ai rencontrés pendant le carnaval qui m’ont invitée à les accompagner à ce grand rendez-vous du blues et j’ai accepté sans hésiter : c’est pour moi une très bonne occasion de trouver de nouvelles inspirations pour les prochaines compositions musicales de mon groupe !

En attendant, je vais continuer de me perfectionner dans la pratique des percussions. Je prends des cours, je m’entraîne et j’ai fait beaucoup de progrès !

Et j’ai trouvé ma prochaine destination : je reste dans les Dom-Tom mais cette fois je pars à la découverte de la Martinique. Est-ce que vous connaissez cette île ?

Je vous raconte tout cela très vite ! A bientôt !

Les Saintes, Marie-Galantes, La Désirade….

mercredi 24 avril 2013

Il y a une chose que je n’avais pas encore faite depuis que je suis ici : visiter les autres petits archipels de la Guadeloupe. Jusqu’ici, j’étais restée sur Grande-Terre et Basse-Terre. J’ai donc repris mon sac à dos et je suis partie à la découverte de nouveaux paysages.

J’ai pris le bateau et je suis arrivée sur les îles de Saintes. Ce sont de petits archipels volcaniques, situés au sud de Basse-Terre. Ses baies sont magnifiques et la mer est turquoise. Je suis montée sur le Pain de Sucre, une colline volcanique de 53 mètres de haut. J’ai également visité le fort Napoléon et son jardin exotique. Ici, il n’y a pas de grosses villes, juste de très agréables petits villages. La population est très accueillante. La cuisine est à base notamment de poissons qui viennent tout juste d’être pêchés.

Pour en savoir un peu plus, vous pouvez jetez un coup d’œil ici :

http://lessaintes.fr/index.php/sites-naturels2.html

http://www.routard.com/guide_voyage_lieu/1621-les_saintes.htm

Je suis ensuite partie en direction de l’est pour rejoindre Marie-Galante. Appelée aussi « l’île aux cent moulins », elle est surtout réputée pour sa culture de cannes à sucre. C’est avec ce produit que l’on fabrique le rhum ; il y a ici plusieurs distilleries, lieux où l’on fabrique le rhum, que l’on peut visiter.

Ces quelques sites Internet vous expliqueront tout cela mieux que moi :

http://www.lagalette.net/curiosites/blog.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Galante

J’ai terminé mon périple par la Désirade. Cette île se trouve plus au nord, à l’Est de Basse-Terre. Elle a une forme allongée, mesure 11 km de long sur 2 km de large. Elle est très sauvage et très peu habitée. Ses côtes abritent de longues barrières de corail. J’ai acheté un masque, un tuba et des palmes et j’ai plongé dans la mer pour admirer la beauté de la vie sous-marine. J’ai rarement vu d’aussi belles choses : des poissons de toutes les tailles et de toutes les couleurs : vert, bleu, rose, jaune… Il y a également de superbes fleurs et plantes qu’on ne voit nulle part ailleurs.

Je n’ai vraiment pas regretté ce petit voyage dans le monde aquatique !

Quelques images ici :

http://www.routard.com/guide_voyage_lieu/2101-la_desirade.htm

Cette petite expédition sur les autres îles de la Guadeloupe m’a vraiment plu ! Je suis de retour à Pointe-à-Pître et je prépare mon prochain voyage. Maintenant que j’ai goûté aux îles tropicales, j’ai bien envie d’aller en visiter d’autres….

La cuisine locale : dépaysement garanti !

mardi 9 avril 2013

Bonjour !

Comment allez-vous ? Est-ce que le récit de mes aventures en Guadeloupe vous a donné envie d’y aller ? Si ce n’est pas encore le cas, vous allez bientôt changer d’avis : je vais vous parler de la gastronomie locale, qui est extra ! Depuis que je suis arrivée, j’ai découvert toutes sortes de plats, tous aussi bons les uns que les autres. Mais attention : les plats sont très copieux et très épicés ! Et quand on n’est pas habitué, aïe, ça pique un peu !

En entrée, j’ai pu découvrir les beignets de morue ou de légumes que l’on appelle aussi des « acras », le boudin antillais, ou encore le crabe farcis.

Les Guadeloupéens aiment bien les plats qui mijotent pendant des heures sur le feu. Ainsi, la préparation du plat principal demande beaucoup de temps… Mais ça en vaut la peine ! Et bien sûr, sur cet archipel on mange beaucoup de poissons et de fruits de mer. Pour ce qui est de la viande, on consomme surtout de la volaille et du porc. Tout cela est cuisiné avec beaucoup d’épices telles que le colombo, le curry, le massalé, le piment, le paprika… Il y en a tellement que je ne vais pas toutes les citer ici mais vous pouvez aller faire un tour sur ce site pour tout savoir sur les épices locales : http://www.paradisguadeloupe.com/recettes.html.

Et pour accompagner tout ça, vous avez le choix entre du riz (les Guadeloupéens en mange à presque tous les repas), des haricots rouges, des dombrés (petites boulettes de farines), des légumes comme le manioc, les ignames, les patates douces, les madères, les christophines…

Et s’il vous reste un peu de place pour le dessert, il y a un grand choix de fruits exotiques : ananas, bananes, goyaves, papayes, fruits de la passion, grenades, noix de coco… En salade de fruits, en gâteau, en jus ou encore en glace, c’est un vrai régal !

Pour vous mettre en appétit, consultez les liens suivants :

http://www.routard.com/guide/guadeloupe/59/cuisine_et_boissons.htm

http://www.aux-antilles.fr/guadeloupe/decouverte/cuisine.htm

http://www.nouvellesiles.com/guadeloupe-guide-tourisme-savourer/cuisine/plats-gastronomie-creole,204,580.html?&args=Y29tcF9pZD0zOTkmYWN0aW9uPWZpY2hlJmlkPTQxJnw%3D

Alors, que pensez-vous de toutes ces bonnes choses ?

Je vais acheter un livre de recettes pour faire découvrir tous ces plats à mes amis et à ma famille. J’ai d’ailleurs acheté les épices dont j’aurai besoin sur les marchés.

À bientôt !

Et maintenant, un peu de sport !

mardi 26 mars 2013

Après avoir consacré pas mal de temps à apprendre les rythmes des musiques locales, j’ai décidé de m’aérer un peu et de me dégourdir les jambes.

Les îles de la Guadeloupe offrent des paysages magnifiques et très variés. Grande-Terre par exemple, où je suis arrivée, est plutôt un terrain plat avec de très jolies plages et de superbes côtes sauvages.

Mais pour vraiment faire de belles balades, je suis allée sur Basse-Terre, l’autre partie de l’île. Ici, c’est le vert qui domine ! Cette partie de l’île est plus montagneuse et est recouverte d’une forêt tropicale. Il y a un grand parc national avec plein de sentiers aménagés spécialement pour marcher. On y trouve aussi des cascades, des rivières et même un volcan en activité appelé la Soufrière qui culmine à 1 467 mètres.

J’ai donc mis mes baskets, j’ai pris mon sac à dos et je suis partie faire de la randonnée pendant quelques jours sur Basse-Terre. La végétation y est si différente de ce que j’ai pu voir en France ! Tout est tellement plus grand, plus vert ! Les arbres, les feuilles… et les fleurs ! Je n’en n’avais jamais vu d’aussi belles ! Et de toutes les couleurs ! C’est un vrai régal pour les yeux !

Ça m’a fait du bien de marcher un peu dans la nature : j’ai pu profiter de la chaleur, tout en étant abritée du soleil par les arbres. Les seuls sons que l’on entend, ce sont les oiseaux qui chantent, l’eau qui coule… D’ailleurs, chaque jour, après plusieurs heures de marche, j’étais ravie de plonger dans les cascades et les rivières que je trouvais pour me rafraîchir.

Il y a même un jour où je suis montée jusqu’au somment du volcan de la Soufrière. J’ai rencontré un groupe de jeunes qui avait décidé de faire cette ascension. Ils m’ont convaincue de les accompagner et je ne l’ai pas regretté ! La vue y était époustouflante. Mais après ça, j’étais épuisée et le soir, je me suis couchée tôt !

Voici quelques sites Internet sur lesquels vous pouvez trouver quelques informations sur la géographie de la Guadeloupe et sur ses paysages :

http://www.gwadaplans.com/01_cartes.php

http://www.maguadeloupe.ca/

http://www.lesilesdeguadeloupe.com/accueil/activites/grandeur-nature.aspx

http://www.guadeloupe-parcnational.fr/?La-randonnee-en-Guadeloupe

Après cette parenthèse dans la nature guadeloupéenne, je repars sur Grande-Terre. Il est temps que je vous fasse un peu découvrir ce que l’on mange ici… Alors, à très vite !