De retour à Paris !

5 janvier 2015

Salut les amis !

Bonne année à tous ! Je vous souhaite beaucoup de bonheur, petits et grands !

De retour à Paris pour passer les fêtes de Noël avec ma famille, j’ai retrouvé avec un immense plaisir ma ville chérie. Elle m’a tellement manqué ! J’ai alors eu une idée folle : partir à sa découverte… en touriste !

Comme dans beaucoup de capitales, il existe à Paris des bus qui permettent de faire en quelques heures le tour des plus beaux monuments et lieux historiques de la ville. On peut en descendre et y remonter autant de fois que l’on veut. Que d’émotion en voyant défiler les Champs-Elysées, l’Arc de Triomphe, la pyramide du Louvre, la Tour Eiffel, la cathédrale Notre-Dame, la place de la Bastille… À force de vivre quelque part, on n’en voit plus la beauté. Voyager permet de revenir avec un regard neuf. Et de faire de vraies découvertes…

Descendue du bus devant le Palais-Royal pour aller boire un bon chocolat chaud dans un café (un de mes petits plaisirs de Parisienne), j’ai aperçu des enfants perchés sur de drôles de colonnes dans la cour, et d’autres à vélo qui slalomaient de l’une à l’autre. Des adultes se prenaient même en photo. Ma curiosité attisée, je suis entrée, et là… Les fameuses colonnes de Buren ! Bien sûr j’en avais entendu parler, mais ne les avais jamais vues en vrai. Honte à moi !

Buren est l’artiste qui a imaginé ces colonnes à rayures noires et blanches et de hauteurs variables. Elles semblent tout droit sorties du sol, et c’est presque ça ! Sur la place, deux chemins vitrés permettent de voir ce qu’il y a en dessous : les pieds des colonnes, et une rivière. Incroyable ! À l’endroit où ils se croisent, on distingue le sommet d’une colonne, encore trop petite pour atteindre la surface. La tradition, me raconte une dame qui vient souvent se promener ici, veut que l’on fasse un vœu puis jette une pièce sur la colonne. Si elle y reste, alors il se réalisera. Je ne vous dirai pas quel était mon vœu, car j’ai bon espoir qu’il devienne réalité !

À bientôt !

L’arbre du voyageur

25 juin 2014

Salut à tous !

Je suis bien arrivée à Madagascar ! Quel dépaysement !

Je vous raconterai les détails de mon installation plus tard. Aujourd’hui, je préfère vous parler d’un arbre qui a tout de suite attiré mon attention : l’arbre du voyageur. Ça vous dit quelque chose ? C’est un emblème de Madagascar : il est stylisé sur les avions de la compagnie aérienne nationale ! Impossible de passer à côté !

L’arbre du voyageur s’appelle aussi  « ravenale » ou « ravinala » en malgache. Le nom d’« arbre du voyageur » vient du fait que l’eau conservée dans les feuilles permet au voyageur de se désaltérer. J’ai entendu dire qu’après la saison des pluies, il est possible d’extraire jusqu’à un litre d’eau des feuilles. Un litre, vous imaginez ?!

Ce n’est pas la seule utilité du ravenale : ses différentes parties sont utilisées comme matériau pour la construction des cases végétales traditionnelles (pour le plancher, en particulier) et avec les feuilles séchées, on fabrique des couvertures !

Autre fait curieux et amusant : ici, les abeilles n’ont pas beaucoup de travail… La pollinisation du ravenale est assure par les chauves-souris et les lémuriens !

Vous voyez, l’arbre du voyageur est vraiment un arbre pas comme les autres !

À plus !

Aurélie

En route pour de nouvelles aventures !

6 juin 2014

Bonjour à toutes et à tous !

J’ai une grande nouvelle à vous annoncer… Je pars à Madagascar !

Vous allez penser que je ne vaisplus jamais rentrer en France ! Tout a une explication : un ami qui vit au Vietnam m’a appris qu’un poste se libérait dans une association qui construit des écoles dans la région des Hautes Terres. Le projet a l’air tellement passionnant que je me suis décidée tout de suite.

Je pars la semaine prochaine. Quel stress ! Je dois faire mes valises, mettre en ordre mes papiers pour voyager et bien sûr, organiser une fête avec tous mes amis. Qu’est-ce qu’ils vont me manquer…

C’est une page qui se tourne. Espérons que la prochaine sera tout aussi enrichissante !

À très vite depuis Madagascar !

Aurélie

À bicyclette…

26 mai 2014

Me revoici !

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler d’une initiative très sympa que j’ai découverte il y a peu…

Exit le traditionnel vélo en fer, tant utilisé au Vietnam. Les touristes peuvent désormais visiter le pays à vélo… en bambou !

Dans la ville de Hôi An, Monsieur Vo Tân Muoi est connu de tous : ce paysan de 72 ans fabrique des objets en noix de coco et en bambou, entre autres, des vélos !

Choisir les bambous appropriés, les faire sécher… Le processus de fabrication dure environ un mois.

Les vélos de Vo Tân Muoi sont vendus dans tout le pays et à l’étranger. Il devrait d’ailleurs bientôt conclure un contrat avec un partenaire hollandais !

Une invention écologique qui connaît un véritable succès ! J’adore !

À très vite !

Aurélie

PS : Je vous passe un lien pour que vous puissiez en savoir un peu plus sur cette découverte insolite : http://lecourrier.vn/lecourrier/fr-fr/details/31/insolite/81928/des-velos-originaux-qui-sexportent-a-linternational.aspx